jeanfrancoispeyret.fr

Les journaux de Jean-François Peyret, 2001 à 2008, sont téléchargeables ici

mercredi 7 septembre 2005

Novalis : il en va du langage comme des formules mathématiques : elles constituent un monde en soi, pour elles seules ; elles jouent entre elles exclusivement, n’expriment rien sinon leur propre nature merveilleuse, ce qui justement fait qu’elles sont si expressives que justement en elles se reflète le jeu étrange des rapports entre les choses. Cité par Claude Simon dans le Discours de Stockholm.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. Adresse web de rétrolien

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress